NIKOLAIS DANCE THEATRE

EN

Présentation

Alwin Nikolais aura connu le sort envié du précurseur devenu fondateur. Dans le vaste bouleversement qui marqua les années d’après-guerre, il affirma sa personnalité, développa ses expériences, sur la base d’un héritage qui venait aussi bien de Mary Wigman que de Hanya Holm. Né en 1910, Nikolais cumulait en outre des pratiques artistiques multiples. Peintre, sculpteur, poète, marionnettiste, compositeur et pianiste accompagnant à seize ans déjà les films muets. Il maîtrisait ainsi des techniques qu’il emploierait simultanément dans l’élaboration de spectacles chorégraphiques parfaitement originaux.
Ainsi, dès 1951, il écrivit lui-même la musique de ses pièces, dont il pouvait assurer également la décoration et les lumières, dans la quête d’un théâtre total. Sa familiarité avec le cinéma porta aussi ses fruits. Et comment ne pas trouver aussi dans l’usage de certains accessoires le souvenir du théâtre de marionnettes qu’il dirigea en 1937 à Hartford ?
Univers nouveau et étrange, en effet, que celui que l’on vit émerger dans les années cinquante, avec ce foisonnement de couleurs, de lumières, de trucages, qui bousculaient totalement les données esthétiques acquises. Cela tenait du mime, de l’acrobatie, de la magie. En 1968, le public parisien découvrait alors une jeune danseuse fulgurante de sa troupe, Carolyn Carlson, qui ne tarderait pas à s’évader et à trouver les chemins de sa propre inspiration.
Si le côté inattendu, flamboyant, protéiforme, coloré, des œuvres de Nikolais contribua à son succès, il souligne lui-même qu’encore plus importante et nouvelle est sa conception du mouvement. « C’est notre succès ou notre échec à agir dans le temps et dans l’espace, qui culmine en émotion. Nous n’avons pas besoin d’apprendre à comprendre le langage abstrait du mouvement, car le mouvement est au cœur de chaque instant de notre vie. Le danseur est donc finalement le spécialiste capable de ressentir, de percevoir et d’exécuter le mouvement ».

Aujourd’hui c’est la Ririe- Woodbury Dance Company sous la direction artistique de Alberto Del Saz qui perpétue l’esprit de Nikolais. Fondée en 1964 par Shirley Ririe et Joan Woodbury, interprètes et chorégraphes très proches de Nikolais, cette compagnie a beaucoup contribué à la propagation d’une œuvre qui apparaît ici dans toute sa diversité.
Avec plus de cent vingt ballets, l’œuvre d’Alwin Nikolais, disparu en 1993, a traversé de ses fulgurances les cinquante dernières années du deuxième millénaire, riche à la fois des plus récentes découvertes de l’homme et témoin de ses plus ancestrales angoisses face aux lois fondamentales qui régissent l’univers.
Gérard Mannoni (in programme du Théâtre de la Ville)
_ Pédagogue passionné, Nikolais créa et dirigea le CNDC d’Angers dès 1978, d’où sortirent Philippe Découfflé, Marcia Barcellos (Système Castafiore), Dominique Boivin et bien d’autres...

Per Diem & Co a organisé les tournées du Nikolais Dance Theatre, de 2004 à 2013.
_
_
Merci de contacter son nouveau producteur en France/Please contact her new producer in France :

[H]ikari :: : 50 rue Fouré : F-44000 Nantes :: : h-ikari@h-ikari.com :: : +33(0)972 349 728 Gaëlle Seguin :: : gaelle@h-ikari.com - +33(0)612 500 640 :: : skype : hikari.productions
_


Haut de page
EN

Actualités


Merci de contacter son nouveau producteur en France/Please contact her new producer in France :

[H]ikari :: : 50 rue Fouré : F-44000 Nantes :: : h-ikari@h-ikari.com :: : +33(0)972 349 728 Gaëlle Seguin :: : gaelle@h-ikari.com - +33(0)612 500 640 :: : skype : hikari.productions
_


Haut de page
EN

Les spectacles


Merci de contacter son nouveau producteur en France/Please contact her new producer in France :

[H]ikari :: : 50 rue Fouré : F-44000 Nantes :: : h-ikari@h-ikari.com :: : +33(0)972 349 728 Gaëlle Seguin :: : gaelle@h-ikari.com - +33(0)612 500 640 :: : skype : hikari.productions
_


Haut de page

Espace Pro

Veuillez nous contacter pour obtenir un accès.